U17 Nationaux – Une seconde mi-temps difficile pour les Rouges et Blancs

28 septembre 2020

Après trois saisons d’absence en championnat de France U17, l’ASPTT DIJON va participer à cette épreuve cette année. Les deux premières rencontres se sont disputées à l’extérieur avec une défaite et un match nul. C’est sous une pluie fine et continuelle que les protégés du coach Prisot retrouvent le terrain du centre sportif .

L’adversaire du jour est l’AJA entraînée par l’ancien professionnel des années 90, Raphaël Guerreiro.

Profitant de l’avantage du vent, les jeunes Ajaistes acculent les rouges dans leur 18 mètres sans parvenir à conclure leurs actions. Au fil des minutes l’ASPTT retrouve de l’allant et un bon mouvement collectif se termine par une frappe trop molle de Prost dans les bras du gardien Auxerrois (10°). Les garçons de Guerreiro abusent de jeu long et se montrent peu dangereux. La partie est hachée par de nombreuses fautes au milieu de terrain et les spectateurs ont peu d’action de jeu pour se réchauffer. Seule une montée rageuse sur le côté gauche de Marin-Garcia est à signaler à la demi-heure de jeu pour les Dijonnais.
La première mi-temps a été d’un niveau très moyen qui peut s’expliquer vu les conditions atmosphériques qui rendent le terrain très lourd.

Au retour de la pause, les spectateurs en retard vont être privés du premier but des Icaunais par l’intermédiaire de Bikouta (46°). La partie va prendre une autre allure avec une forte domination territoriale des jeunes pousses de Guerreiro. On retrouve enfin du jeu à terre, des appels de balle. L’ASPTT , privé de ballons, laisse de plus en plus d’espaces et sur un ballon anodin dans l’axe , une faute d’appréciation du capitaine local Defaut, laisse le champ libre à Bitouka pour lober Sebillotte (62°).
Otmani tente de relancer son équipe, mais son tir sans angle est repoussé par un défenseur sur sa ligne. Sebillotte se signale par quelques arrêts . A l’approche du dernier quart d’heure, Yanis Figueira montre sa belle force de frappe à deux occasions, malheureusement Wolff réalise deux belles horizontales (80° et 82°).Les espaces s’ouvrent de plus en plus, les actions de but sont présentes de chaque côté et sur un beau mouvement collectif Marin-Garcia bute sur le gardien d’Auxerre dans le geste final.

La rencontre tire à sa fin, quand le milieu récupérateur de l’ASPTT Yildirim commet un acte de brutalité devant le banc des délégués. La sanction est immédiate, carton rouge.

A défaut de ses joueurs toujours à la recherche de leur premier but, le coach Prisot ouvre son compteur avec un carton jaune pour désapprobation des décisions arbitrales.

La fin de match laisse un goût amer d’une rencontre disputée dans des conditions de jeu difficiles.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *